Mi Andalucí­a

Mi Andalucí­a

Alhambra de Granada, huitième merveille du monde

3 - Granada.JPG

 

Pour qui se rend en Andalousie, visiter l’Alhambra de Granada est incontournable. Faire l’impasse sur cette merveille est, à la limite, sacrilège. Quel que soit le motif invoqué, il est futile. Soyez-en sûr. La forteresse multiséculaire envoûte le visiteur. Pour qui a la chance de s’y rendre régulièrement, il s’agit à chaque fois d’un régal pour les yeux mais aussi d’un livre d’Histoire et d’un recueil d’histoires plus anecdotiques les unes que les autres.

Je me garderai bien d’entrer dans d’inutiles commentaires concernant cette place-forte. De très nombreux guides s’y consacrent bien mieux que moi. Mais il n’est pas inutile de donner quelques conseils concernant l’organisation de la visite.

 

Alhambra – La visite de l’Alhambra de Granada ne s’improvise pas sous peine de n’aller qu’à l’essentiel et de passer à côté de lieux et sites qui ont marqué l’Histoire. La préparation débute déjà chez vous.

 

Neuf mille visiteurs au maximum y ont accès quotidiennement. Si la Junta de Andalucia impose la disponibilité de 1500 entrées aux caisses, il est préférable de réserver son ticket au préalable, surtout en saison.

 

De nombreux sites internet vous proposent la visite de l’Alhambra selon différentes formules… mais il n’existe qu’un site officiel (en espagnol et en anglais). Il vous propose les meilleurs prix selon le choix posé. Pour retirer vos précieux sésames, des bornes interactives se situent à l’entrée principale. Vous pouvez aussi utiliser les distributeurs de la banque Caixa sur le territoire andalou uniquement (case Alhambra). Veillez à avoir avec vous la carte qui a servi au paiement sans quoi vous vous préparez à quelques difficultés.

La plupart des autres sites appartient à des entreprises de tourisme qui incluent la visite de l’Alhambra dans un pack global (transport depuis l’hôtel, guide, autres sites,…) plus onéreux.

Vous pouvez demander un plan général de la visite avec des explications succinctes (disponible aussi sur le site officiel). Si les visites guidées vous rebutent, pensez à l’audioguide individuel. Pas cher et il vous permet de progresser selon votre envie. Autre solution mais moins pratique, le bon vieux guide papier.

 

 

 

L’Alhambra est composée de différents sites – Alcazaba, Palacio nasride, Palacio de Carlos Quinto, Museo del Alhambra, Museo de las Bellas Artes, Convento San Francisco, Puerta de los siete suelos, Generalife,… - dont l’accès à la plupart n’est autorisé qu’une seule fois sur présentation du ticket (scannage). Comptez un minimum de trois heures pour profiter de l’ensemble.

 

Il existe trois créneaux horaires – matinée, après-midi, nocturne (les vendredis et samedis) – qu’il vous faudra choisir au moment de la commande.

 

8 - Jardines del convento.JPG

 

Vous pouvez entrer sur le site à votre convenance mais – en principe - vous n’aurez accès aux espaces contrôlés que dans votre tranche horaire. Seul, l’horaire d’accès au Palais nasride est imposé et respecté. Il vous reste donc la possibilité de profiter des allées ombragées du parc ou de la cafétéria du Convento San Francisco (Parador nacional) pour laisser couler le temps.

 

6.JPG

7.JPG

 

Le Palais de Charles Quint est accessible sans contrôle. Il est le siège du Musée de l'Alhambra et du Musée des Beaux-Arts (fermés les lundis). Une autre opportunité pour éventuellement attendre son créneau horaire.

 

Cette répartition judicieuse des visiteurs permet de profiter amplement de chacun des sites. Pour les amateurs de photos, il est possible de prendre de beaux clichés sans qu’un visiteur intempestif ne vienne s’y incruster.

 

Lors de vos prises de vue, évitez autant que faire ce peut l'usage de flashes ou de prendre appui contre un mur ou une colonne. Les magnifiques décorations ont un âge vénérable et supportent mal d'être malmenées. D'ailleurs, un garde se fera toujours un plaisir de vous rappeler à l'ordre si vous deviez oublier ce conseil.

 

63 - Auditorium.JPG

 

Un théâtre en plein air propose régulièrement de belles affiches. Prendre part à un spectacle ne donne absolument pas accès à la forteresse.

 

Si vous avez posé vos bagages pour quelques jours à Granada, évitez de vous y rendre en voiture. Le prix du parking est « rébarbatif » mais surtout, les emplacements ombragés un peu étroits. De plus, si votre créneau horaire se situe en début d’après-midi, vous pourriez vous voir refuser l’accès par manque de disponibilité.

 

5.JPG

 

La Puerta de los siete suelos, face à la médina, est accessible depuis peu au public. Passé l'arcade, vous bénéficiez d'une vue d'ensemble sur les remparts.

 

A  la fin de la visite, vous constaterez une certaine fatigue… surtout s’il fait chaud. Les sacs à dos sont proscrits mais il est possible de boire aux fontaines réparties sur le site. Des kiosques proposent aussi de petites bouteilles d’eau et autres boissons… mais à quel prix.

Fatigué ! Ne prévoyez donc que la visite de l’Alhambra durant la journée sous peine de ne pas vraiment profiter des autres découvertes grenadines.

 

Bonne visite.

Jetez vous en plein les yeux !



09/09/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres