Mi Andalucí­a

Mi Andalucí­a

Niebla… comme un air de Carcassonne

A quelques encablures de l’autoroute Sevilla – Huelva, se dresse la petite ville de Niebla, cernée de remparts flanqués de tours et de portes. Aujourd’hui, la cité dort mais il n’en fut pas toujours ainsi.

 

 

Niebla - Les origines de Niebla remontent au VIIIème siècle avant JC comme en témoignent des vestiges néolithiques ainsi que des dolmens découverts dans les environs. Bien qu’elle fût toujours tournée vers le commerce et devint chef-lieu des environs, la ville va connaître son apogée lors de la domination arabe. En effet, elle était l’une des vingt-six cours qui composaient al-Andalus avant d’être reconquise, en 1262, par Alfonso X le Sage, après neuf mois de siège. Dès 1369, lorsque la ville est cédée àla Maison des Guzman, de nouvelles constructions lui confèreront un nouvel essor.

 

 

 

 

Sa magnifique muraille – l’une des mieux conservées et des plus représentatives qu’il est possible de découvrir en Espagne malgré les dégâts encourus en 1755 lors du tremblement de terre de Lisbonne – date de l’époque almoravide (XIIème siècle). Les terres qui ont servi à son édification ont été soustraites des rives du rio Tinto tout proche, ce qui lui confère cette teinte rougeâtre caractéristique. En faire le tour le long des promenades aménagées – dont certaines attendent certainement une petite réfection – permet de découvrir cinq portes et quarante-six tours défensives pour un périmètre de près de trois kilomètres.

 

 

 

L'église Santa María de la Granada marie avec bonheur différents styles architecturaux.

 

D’autres vestiges permettent de suivre l’évolution architecturale de Niebla.

Le pont romain qui enjambe le río Tinto, par exemple.

Les églises ont remplacé les mosquées, même si les bâtisseurs en ont conservé quelques éléments. Ainsi, le patio mudejár, gage de calme et de sérénité, qui donne accès à l’église Santa María de la Granada de style gothique dont le clocher remonte à l’époque wisigothe.

 

 

Autre édifice religieux particulier, les ruines de l’église San Martin, qui fut auparavant mosquée et synagogue. Aujourd’hui, elle est coupée en deux par une route. A l’intérieur, une peinture murale – en mauvais état – de San Martin à cheval.

 

Au départ de Niebla, vous pourrez partir à la découverte des vignobles du Condado de Huelva - d’excellents vins blancs et doux – ou des jamones serranos de la Sierra de Aracena. Mais là est une autre histoire.

 

 Niebla, la ville où les architectes ne se prennent pas au sérieux ;oD

 

Festivités

 

 - Carnaval

 - Semana santa

 - Romería de la Virgan del Pino : dernière semaine du mois de mai

 - Fiesta del patrón San Walabonso : 7 juin

 - Festival de teatro y danza "Castillo de Niebla" : juillet et août

 - Fiestas de la Virgen del Pino : 8 septembre

 - Fiestas de Tosantos : 1er novembre


 

 



29/08/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres